Sauvé (2)

Sous différentes images, Dieu nous montre quelle est notre condition tant que nous sommes loin de Lui : nous ressemblons moralement à des infirmes qui crient leur désespoir et reconnaissent : Je n’ai personne pour me guérir, pour me sauver (Jean 5:7“‭‭Le malade lui répondit : Seigneur, je n’ai personne pour me jeter dans la piscine quand l’eau est agitée, et, pendant que j’y vais, un autre descend avant moi.‭”). Ailleurs, c’est un lépreux incurable (Luc 5:12“‭‭Ils lui demandèrent : Qui est l’homme qui t’a dit: Prends ton lit, et marche ?‭”) ou un blessé à mort (Luc 10:30“‭‭Jésus reprit la parole, et dit: Un homme descendait de Jérusalem à Jéricho. Il tomba au milieu des brigands, qui le dépouillèrent, le chargèrent de coups, et s’en allèrent, le laissant à demi mort.‭”) qui sont notre image : nous sommes, comme le rappelle l’Ecriture : “… morts par nos offenses et par nos péchés” (Ephésiens 2/1)

Les gens passent près de nous, sans rien nous apporter. En fait, ils n’ont eux-mêmes rien à nous donner qui soit efficace.

Mais quelqu’un du haut du ciel a vu notre misère et en est descendu pour nous sauver. Pour effectuer une telle délivrance, une telle guérison, il n’aurait pas suffit d’une parole comme celle de Pierre, de quelques remèdes comme ceux administrés par le bon samaritain (Luc 10:34“‭‭Il s’approcha, et banda ses plaies, en y versant de l’huile et du vin ; puis il le mit sur sa propre monture, le conduisit à une hôtellerie, et prit soin de lui.‭”) ; il a fallu le sacrifice de Jésus-Christ. Telle était l’exigence de Dieu : “Sans effusion de sang, il n’y a pas de pardon” (Hébreux 9:22).

Le sang des taureaux et des boucs offerts en sacrifice au temps de l’Ancien Testament ne pouvait pas expier le péché. Il fallait le précieux sang de Christ (1 Pierre 1:19“‭‭mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache”)

“Sachant que ce n’est pas par des choses périssables, par de l’argent ou de l’or, que vous avez été rachetés de la vaine manière de vivre que vous aviez héritée de vos pères, mais par le sang précieux de Christ, comme d’un agneau sans défaut et sans tache” (1 Pierre 1:18-19)

Maintenant que Jésus-Christ a été mort et qu’Il a été ressuscité, élevé au ciel, le salut est offert à tous ceux qui croient en Lui.

L’avez-vous accepté ?
 C’est GRATUIT !


 “Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi. Et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu. Ce n’est point par les oeuvres, afin que personne ne se glorifie.” (Ephésiens 2:8-9)